ã.di.ka.p (nom masculin).

Il n’existe pas une seule et unique définition de la notion de handicap.

Les approches divergent en fonction de l’angle adopté.

Plusieurs références sont ici proposées, leurs apports sont complémentaires.

HANDICAP

Étymologie du mot handicap

Le mot handicap provient de l’anglais « hand in cap », littéralement « la main dans le chapeau ».

Ce terme désignait alors un jeu de loterie de la fin du XVI siècle en Angleterre consistant à s’échanger des objets de valeur égale.

Le terme handicap s’applique ensuite au domaine des courses hippiques. Le cheval le plus rapide se voyait alors lesté d’un poids supplémentaire en début de course, ou d’une distance plus grande à parcourir.

Au-delà de la définition du handicap, cette loi apporte de nombreuses avancées, notamment sur :

→ Le libre choix du mode et du projet de vie

→ Le droit à la compensation personnalisée des conséquences du handicap

→ Le principe d’accessibilité (dans différents domaines : emplois, scolarité, infrastructure)

→ La participation effective à la vie sociale

→ La simplification des démarches avec la mise en place des Maisons Départementales des Personnes Handicapées

Définition du handicap dans la loi du 11 février 2005

En France, la loi n° 2005-102, du 11 février 2005, dite « Loi pour l’égalité des droits et des chances, la participation et la citoyenneté des personnes handicapées » définit le handicap comme suit :

« Toute limitation d’activité ou restriction de participation à la vie en société subie dans son environnement par une personne en raison d’une altération substantielle, durable ou définitive d’une ou plusieurs fonctions physiques, sensorielles, mentales, cognitives ou psychiques, d’un polyhandicap ou d’un trouble de santé invalidant »

Définition du handicap par l’ONU

L’Organisation des Nations Unies définit le terme handicap en 2006 dans la Convention Relative aux Droits des personnes handicap (CRDPH).

« Par personnes handicapées on entend des personnes qui présentent des incapacités physiques, mentales, intellectuelles ou sensorielles durables dont l’interaction avec diverses barrières peut faire obstacle à leur pleine et effective participation à la société sur la base de l’égalité avec les autres »