L'éducation pour la santé

Un outil au service de la promotion de la santé

L’éducation pour la santé tend à valoriser l’autonomie, le bien-être, la responsabilité individuelle et collective selon une démarche participative. Les personnes sont actrices de leur santé.

Les finalités de l'éducation pour la santé

Permettre l’acquisition, le renforcement, le développement de savoirs (connaissances), savoir-faire (mises en pratique).

Contribuer à l’apprentissage du savoir-être (compétences personnelles, respect de soi et des autres).

› Développer la résistance à l’emprise de l’environnement (médias, pairs) et la capacité à identifier les soutiens et les ressources locales.

« Les compétences psychosociales sont la capacité d’une personne à répondre avec efficacité aux exigences et aux épreuves de la vie quotidienne. C’est l’aptitude d’une personne à maintenir un état de bien-être mental, en adoptant un comportement approprié et positif à l’occasion des relations entretenues avec les autres, sa propre culture et son environnement. Elles ont un rôle particulièrement important à jouer dans la promotion de la santé dans son sens le plus large. Quand les problèmes de santé sont liés à un comportement, et ce comportement lié à une incapacité à répondre efficacement au stress et aux pressions de la vie, l’amélioration des compétences psychosociales pourrait être un élément influent dans la promotion de la santé et du bien-être, les comportements étant de plus enplus impliquésdans l’originedesproblèmesdesanté. » (OMS, 1993)

 

L’éducation pour la santé ne se résume pas à la transmission d’informations. Celle-ci est nécessaire mais non suffisante pour engager des changements de comportements. La connaissance/conscience d’un risque ne suffit pas à changer un comportement. C’est pourquoi il est important de travailler sur les compétences psychosociales dans les projets.

Dans l'intervention en éducation pour la santé, cela implique de :

› Respecter le choix des personnes.

› Accroître l’autonomie, la capacité à faire des choix favorables à la santé en développant les connaissances et les compétences.

› Se garder d’imposer des comportements prédéterminés.

› S’abstenir de culpabiliser sur les choix préjudiciables à la santé

› Laisser la liberté aux personnes de ne pas participer (droit de se taire).

› Respecter les différences (culturelles).

› S’abstenir de tout jugement moral.

› S’attacher à mettre en œuvre des actions visant à réduire les inégalités sociales.

Avoir conscience de soi

 

Avoir de l'empathie pour les autres

Savoir gérer son stress

 

Savoir gérer ses émotions

Savoir communiquer efficacement

 

Être habile dans les relations interpersonnelles

Savoir résoudre des problèmes

Savoir prendre des décisions

Avoir une pensée créative

 

Avoir une pensée critique

10 compétences psychosociales